Image — Kelemenis & cie
Image © Grand Ballet de Genève

Image

1994

Durée : 13min

Michel Kelemenis

Kelemenis & cie

Image, d’une durée de 13 minutes, ouvre le programme Clins de lune de Kelemenis & cie. Le chorégraphe considère alors Claudine Zimmer comme sa « jumelle en danse », tant les qualités physiques et gestuelles de l’interprète sont proches des siennes.

En 1995, à l’occasion de la création du programme Mouvement entièrement consacré à la musique de Claude Debussy, la pièce est recomposée en un « duo pour 4 danseurs », respectant strictement l’écriture originelle. Le concertiste Didier Puntos interprète alors les 3 images pour piano, en scène, auprès des danseurs Elise Olhandeguy, Magali Noiret, Arnaud Cabias et Philippe Combeau.

En 1997, 4 étoiles et danseurs du Ballet de l’Opéra national de Paris dansent Image lors des galas marquant les 10 ans de Kelemenis & cie au festival de Marseille : Kader Belarbi, Wilfrid Romoli, Céline Talon et Delphine Baey… toujours accompagnés par Didier Puntos.

Enfin, Image connaît une nouvelle adaptation pour chaussons de pointes, et entre au répertoire du Ballet du Grand Théâtre de Genève en novembre 2008.

La pièce reprise en 2016 par Kelemenis & cie intègrera en mars 2017 le programme de duos COLLECTOR.

Distribution

Chorégraphie - Michel Kelemenis
Danseurs - Claudine Zimmer & Michel Kelemenis
Musique - Claude Debussy, 3 images pour piano 
Lumière - Serge Dées

Production

Kelemenis & cie 
Théâtre de la Passerelle (Gap), Maison de la Danse de Lyon, TNDI, Châteauvallon

En tournée

Les échos

Murmures

25 nov. 2008

Le Ballet du Grand Théâtre de Genève témoigne de la diversité de son répertoire et de ses larges possibilités expressives.
Le spectacle s’ouvre avec Image, une pièce composée il y a 10 ans où le français Michel Kelemenis donne corps à la musique de Claude Debussy en suivant la partition d’ "Images" 2 livres de 3 pièces pour piano écrits respectivement en 1905 et 1907. Pour construire sa chorégraphie pour 2 femmes et 2 hommes vêtus de justaucorps bleus, Kelemenis a jeté son dévolu sur 3 des 6 pièces, soit "Reflets dans l’eau", "Et la lune descend sur le temple qui fut" et "Poissons d’or". Toute en retenue et en sobriété, cette création se distingue notamment par sa qualité poétique.