C'est un Vaudeville — Kelemenis & cie
C'est un Vaudeville © Jean-Marc Naudin
C'est un Vaudeville © Jean-Marc Naudin

C'est un Vaudeville

1991

Michel Kelemenis

Kelemenis & cie

« Cette chorégraphie répond à 2 envies fortes : l’une est de me confronter à une opérette, l’autre de revenir à un nombre restreint de danseurs (ici 3), de me rapprocher d’eux et de la danse. 
Je retiens de l’idée de vaudeville la structure triangulaire, 1 femme et 2 hommes, la mobilité entre les scènes et les individus, un certain humour et l’impression de décollement poétique que produit en opérette l’alternance des scènes de comédie et l’arrivée des chansons. Des pont nombreux sont établis entre musique et danse de façon à produire parfois de l’incertitude, parfois un sourire, ou encore la surprise. 
La musique de Vincent Scotto imprègne évidemment la pièce d’une odeur marseillaise, mais, bien que permanente, elle n’est pas omniprésente. Elle donne au silence, à l’ambiance une nature locale. C’est une musique choisie sciemment pour la connaissance qu’en a le public, afin de pouvoir l’entendre sans vraiment la faire écouter et tenter de lui attribuer la dimension d’une influence profonde et inéluctable, beaucoup plus que celle d’un folklore. La danse : c’est par la fluidité de la structure et celle des gestes, c’est en abordant les contacts entre danseurs par le sens du toucher et en s’y consacrant jusqu’à un possible érotisme, c’est en souhaitant le regard toujours posé clairement sur quelque chose ou quelqu’un… que j’essaie de créer chez le spectateur l’impression que cette danse complexe est aisée et agréable à faire. 
Il est indispensable que la danse soit un jeu, avec soi-même, avec les autres. »

Michel Kelemenis, septembre 1991

Distribution

Chorégraphie - Michel Kelemenis 
Danseurs - Michel Kelemenis, Catherine Legrand, Bertrand Lombard 
Musique - Vincent Scotto 
Sons - Travaux 
Costumes - Geneviève Delrieux 
Chaussures - Patrick Valdivia 
Lumières - Michel Kelemenis et Xavier Longo 
Régie générale et lumière - Xavier Longo 
Régie son et plateau - Eric Maurin

Production

Kelemenis & cie, Théâtre de l’Agora, Théâtre Contemporain de la Danse (Paris), Office municipal d’action culturelle de Cannes, Théâtre du Gymnase (Marseille), Théâtre du Merlan - Scène nationale de Marseille

Les échos

Le Provencal

mars.1992

"C’est un vaudeville !" commence comme une java : « Un petit cabanon pas plus grande qu’un mouchoir de poche » et finit comme un tango « le plus beau tango du monde ». Vous avez reconnu ces airs d’opérette. Ils viennent entre autres du « pays du soleil » de Vincent Scotto.
Mais ce ballet de mouvements et de lignes n’est pas une galéjade. C’est une lettre d’amour que Michel Kelemenis et ses 2 danseurs, Catherine Legrand et Bertrand Lombard, paraissent dédier à leur port d’attache : Marseille et la Méditerranée.