© César Vayssié

Débandade

samedi 26 mars 2022 à 20h
SPECTACLE

Durée : 1h30

Olivia Grandville

Avec Débandade, Olivia Grandville clame son attention à une nouvelle génération qui remet en question les assignations identitaires. Elle invite des jeunes hommes danseurs d’origines culturelles diverses à s’exprimer sur l’idée de masculinité, sur les stéréotypes de genre, et les phénomènes d’exclusion. Comédie musicale, micro-trottoir, stand-up ou rituel d’exorcisme, le septuor s’aventure dans la musique mainstream, industrie puissante qui met en scène des archétypes masculins, mais fait aussi émerger des contre-modèles, affranchis des normes. Dans un contexte de résurgence d’un féminisme salutaire mais très offensif, j’ai eu envie de leur demander comment ils allaient. La chorégraphe signe une pièce d’hommes pensée par une femme, une pièce qui parlerait au féminin depuis des points de vue et des ressentis masculins.

Distribution

Conception Olivia Grandville
Chorégraphie Olivia Grandville et les interprètes
Interprètes  Habib Ben Tanfous, Jordan Deschamps, Martin Gìl, Ludovico Paladini, Matthieu Patarozzi, Matthieu Sinault et Eric Windmi Nebie ; Jonathan Kingsley Seilman ou Antoine Bellanger
Création sonore Jonathan Kingsley Seilman
Création vidéo et regard extérieur César Vayssié
Création lumières Yves Godin
Régie générale, lumière et vidéo Marie Giraudet
Régie plateau Titouan Geoffroy
Régie son Thibaut Pellegrini
Scénographie James Brandily
Costumes Marion Régnier
Collaborations Aurélien Desclozeaux, Rita Cioffi
Administration et production Christelle Dietzi
Diffusion et développement Charles Éric Besnier – Bora Bora productions

 

Production

La spirale de Caroline et Mille plateaux - CCN de la Rochelle
Partenaires Le lieu unique (Nantes), Chorège – CDCN (Falaise), Les Subs (Lyon), le CCN de Rillieux-la-Pape, direction Yuval PICK, dans le cadre du dispositif Accueil-Studio ; de Charleroi danse, Centre chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles ; La Place de la danse, CDCN de Toulouse-Occitanie ; Les Quinconces et L’Espal, scène nationale du Mans ; TAP-Théâtre Auditorium de Poitiers ; Le Centre National de Danse Contemporaine (Angers), le Centre Chorégraphique National de Nantes, le CCN2 Grenoble.

Avec le soutien du CCN de Caen en Normandie – direction Alban Richard, du Sept-cent-quatre-vingt-trois (Nantes).

Avec l’aide du Conseil départemental de Loire-Atlantique et de la Région des Pays de la Loire.

La Spirale de Caroline est soutenue au fonctionnement par le Ministère de la Culture – DRAC des Pays de la Loire, la Ville de Nantes et le Département de Loire-Atlantique.


Olivia Grandville est artiste associée au Lieu unique, centre de culture contemporaine de Nantes.