Plaisir d'Offrir © Philippe Bréson
Plaisir d'Offrir © Philippe Bréson

Plaisir d'Offrir

1987

Michel Kelemenis

Kelemenis & cie

Un soir Bob prend Bobette par la main ils vont à une voiture garée plus loin et marchent ZIK si vite que Bobette a froid aux jambes elle a une jupe courte Elle aime Bob tendrement et elle sait bien qu’il veut lui montrer quelque chose ou lui dire un secret. Les secrets dit Bobette se parlant à elle-même (et son visage montre un effort) sont souvent cachés par du papier spécial et choisi BINN pour l’occasion autour ils ont un ruban la couleur du papier et le ruban sont parfois si jolis qu’on voudrait les garder sans les ouvrir En jetant quelques coups d’œil furtifs sur son compagnon Zobette lui dit (de cette voix qui fait sourire les garçons) "Les étoiles au-dessus de nos têtes on voudrait sauter pour s’en approcher mais c’est KLUM si loin et on peut se faire mal en tombant si on jouait au jeu des étoiles filantes" (elle espère le voir ralentir) mais Zob TCHAK qui lui OUF tient toujours la main et marche avec un peu d’avance Zobette les baleines bleues elles ont un jet d’eau sur la tête il pousse pareil que les grands geysers qu’on apprend en géographie ou les fusées au décollage et les voitures de course à plein pot (Zobette) qui ressemblent à de gros jouets et PLOC PLAFF maintenant chûûût on est arrivé (dit gros Zob coupant la Zobette) 

Claude Moureau-Bondy, Avril 1987

Distribution

Danseurs - Priscilla Danton, Michel Kelemenis 
Création musicale - Gilles Grand musique additionnelle : V. Monti 
conception musicale - CANOPE 
Lumière - Laurent Matignon 
Costumes - Michel Kelemenis, Dominique Fabrègue

Production

Cie Bagouet - Centre Chorégraphique National de Montpellier, CANOPE création musicale

Avec le soutien de la Maison de la danse de Lyon

Les échos

Vidéodanse Fabienne Arvers

1994

Pièce manifeste : dans “Plaisir d’Offrir” Michel Kelemenis ne craint pas de faire la synthèse entre l’influence manifeste de Dominique Bagouet, dont il fut longtemps l’interprète, et la mise à jour de ses propres sources d’inspiration. Ce duo dévoile l’émergence d’une gestuelle propre au chorégraphe, attiré par le goût de l’ornementation et du maniérisme.
Fabienne Arvers (extrait du catalogue vidéodanse du Centre Georges Pompidou 1994)

Textes complémentaires

À Silvana, à Romain

À Anne, Axel,
Catherine,
Christine et Gilles,
Claude, Daniel,
Dominique,
Frédérique, Manoël,
et Simon,
Jean et Michèle,
Jean-Louis,
Jean-Paul,
Jérôme et Lili,
Marie-Thérèse,
Orazio,
Pascale (Anne),
Peter et Ranna,
Ulysse, Yvonne