Michel Kelemenis
Accueil >  Kelemenis & cie  >  Michel Kelemenis
 
 
Michel Kelemenis

Danseur et chorégraphe français né à Toulouse en 1960.

Après une formation de gymnaste, Michel Kelemenis commence la danse à Marseille à l’âge de 17 ans. Dès 1983, il est interprète au sein du Centre Chorégraphique National de Montpellier auprès de Dominique Bagouet et écrit ses premières chorégraphies, dont Aventure coloniale avec Angelin Preljocaj en 1984. Lauréat de la Villa Médicis Hors les Murs en 1987, il fonde la même année Kelemenis & cie (Association Plaisir d’Offrir) qu’il installe à Marseille dès 1989. La compagnie est aussitôt, et depuis, soutenue par la Ville, le Conseil Général des Bouches-du-Rhône, le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur et la DRAC PACA.
En 1991, il est lauréat de la Bourse Léonard de Vinci, et du Fonds japonais Uchida Shogakukin. Ses nombreuses pièces (plus de 60 dont une quarantaine pour sa compagnie) sont présentées à travers le monde. Son parcours est salué par 2 distinctions : il est nommé Chevalier dans l’Ordre National du Mérite en 2007 et promu Officier des Arts et des Lettres en 2013.

Amoureux du mouvement et des danseurs, de ces instants exceptionnels où le geste bascule dans le rôle, Michel Kelemenis articule ses créations autour de la recherche d’un équilibre entre abstraction et figuration.

Pour son style personnel, qui allie finesse et performance, le chorégraphe est sollicité par les ballets de l’Opéra de Paris, du Rhin, du Nord, de Genève ou le Ballet National de Marseille.

A l’Opéra de Marseille, il met en scène en 2000 le drame lyrique et chorégraphique L’Atlantide de Henri Tomasi. Il participe ensuite aux créations du Festival d’Aix-en-Provence : en 2003, il anime les 4 acrobates-animaux du Renard de Stravinsky mis en scène par Klaus-Michaël Grüber et dirigé par Pierre Boulez ; en 2004, il assiste Luc Bondy pour le mouvement des chœurs du Hercules de Haendel, sous la direction de William Christie.
Depuis 2008, il “entre en narration” avec, notamment, des créations en direction du jeune public.
Des missions régulières, portées par l’Institut Français, au bénéfice des services culturels à Cracovie, Kyoto, Johannesburg, Los Angeles, en Inde, en Corée et en Chine, naissent des projets de formation, de création et d’échange, de façon toujours bilatérale, avec des artistes d’expressions différentes et des compagnies étrangères.
Sa longue coopération ininterrompue depuis 1994 avec l’Afrique du Sud aboutit en 2010 à la création de la formation CROSSINGS, ouverte à des jeunes chorégraphes, danseurs, musiciens et éclairagistes de plus de 10 nationalités.
De nombreuses actions sont menées au sein de formations supérieures et professionnelles (Coline, Ecole Nationale de Danse de Marseille, et plus particulièrement auprès du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon).

En octobre 2011, à l’initiative de Michel Kelemenis, est inauguré KLAP Maison pour la danse à Marseille, nouvel équipement de 2000 mètres carrés, dédié à la création et à la culture chorégraphiques.

Dernières créations :
Aléa, Viiiiite, Disgrâce, un électroacouCycle sur des musiques de Christian Zanési / 2009
Cendrillon pour le Ballet du Grand Théâtre de Genève / octobre 2009
Tout un monde lointain/variation, pour les 20 danseurs du jeune Ballet
du Conservatoire de Lyon / janvier 2010
Henriette & Matisse, pour le jeune public / Biennale de la danse de Lyon / septembre 2010
Le baiser de la fée / Stravinsky, pour le Ballet de l’Opéra national du Rhin / mai 2011
inauguration de KLAP Maison pour la danse à Marseille / octobre 2011
My Way, pour 3 danseurs, Espace Robert Hossein, Grans / mars 2012.
Le sixième pas, avec Katharina Christl, pour le Ballet National de Marseille / juin 2012
Siwa, pour hommes et quatuor à cordes, Les Musiques, un festival éclaté du gmem – CNCM - marseille / au Théâtre national de la Criée / Marseille / mai 2013
Le songe d’une nuit d’été pour le Ballet du Grand Théâtre de Genève / octobre 2013
Triple Axel, avec les enfants de l’école Bellevue / KLAP Maison pour la danse à Marseille / octobre 2013

3 questions à ...
Michel Kelemenis, pouvez-vous nous résumer votre parcours ?
La transposition des acquis de gymnaste dans la danse, du sportif vers l’artiste...
&+++

Chorégraphe, vous continuez néanmoins à danser régulièrement. Pourquoi un tel choix ?
Si aujourd’hui le narcissisme inhérent au fait scénique m’a quitté, il demeure ce plaisir inouï d’une transfiguration...
&+++

Au-delà de la création, vous donnez une place importante à la sensibilisation du public autour de la danse. Concrètement, quelles sont vos actions ?
Mettre des mots sur la danse est un exercice particulièrement complexe...
&+++


La danse de Kelemenis vue par ...
Agnès Izrine / 2003
Une danse fluide, volubile et expressive… À chaque voyage, il rapporte une sorte de carnet chorégraphique (...)
&+++

Frédéric Kahn / 2000
(...) Kelemenis n’est jamais aussi juste que quand il se consacre entièrement à exacerber la sensualité des corps.
&+++

Marie-Christine Vernay / 1999
Kelemenis, chorégraphe free-danse
(…) Les "pères" qui ont contribué à la formation de Kelemenis, s’inscrivent dans l’histoire de la danse (...)
&+++


   
Mentions légales   Crédits   Contacts